Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 00:52

  Coucou ! Ça va ? Ouh-là, mon dernier post remonte un peu ! Cela s'explique en partie par le fait que je suis allé une semaine à Rio de Janeiro :) Qui est une ville très différente de Porto Alegre ! Avant d'en parler voici ce que je préparais avant de partir, sur un film argentin : El Secreto de Sus Ojos - Dans ses Yeux.

  J'avais vu l'affiche de ce film dans un petit cinéma en France, et étant curieux d'un film argentin j'avais noté sa référence, mais avec une moue moqueuse car son titre et son affiche me paraissaient dignes d'un film à l'eau de rose ... plusieurs semaines plus tard, j'en fais la remarque rapidos à une amie argentine, et elle m'arrête tout de suite : "ce film n'est pas, mais alors pas du tout, un film à l'eau de rose; ce film c'est ... c'est waoooooow, mais vraiment wooooooooooooooooooooooooooow :)))))))) " Et elle a raison ! Il ne s'agit pas tout à fait du sourire de qui vous pensez ...

 

http://img694.imageshack.us/img694/3393/elsecretodesusojosgrand.jpgpour moi l'affiche est incomplète

 

 

En fait le titre est polyphonique, il fait référence à plusieurs facettes de l'histoire, très riche et passionnante. Benjamin Esposito, "agent de la justice" à la retraite et non satisfait du passé, essaye d'écrire sur le meurtre d'une jeune fille dont son enquête à l'époque n'avait pas aboutie. Il en reparle en rendant visite à son ancienne supérieure (ohoh, pas contente !), et cela nous plonge dans l'enquête et le climat délétère de l'Argentine de 1974, soit seulement deux ans avant la violente junte militaire (1976-1983). Le film jouera parfaitement bien sur ces deux époques dont les évènements se complètent. Les "yeux" sont donc bien sentimentalistes en faisant référence à une histoire entre eux deux; ils ont aussi un gros côté polar, car on suit l'enquête, de la découverte du corps à l'audience du mari à la course-poursuite d'un éventuel coupable, et le tout dans ce climat pourri et liberticide où les hommes de pouvoir entravent le déroulement de la justice. Pendant huit ans, la junte militaire, dont on apperçoit quelques prémisses dans le film, a fait plus de 30 000 "disparus", 15 000 fusillés, 9 000 prisonniers politiques et un million et demi d'exilés. Et en plus, aujourd'hui les responsables n'ont été que très peu jugés, même après un premier procès de 1985, principalement à cause de lois d'amnistie ou du président Carlos Menem (président de 1989 à 1999) qui a amnistié, par décret, des centaines de militaires. Et notamment les 9 responsables qui avaient été condamnés à perpétuité en 1985 mais ont seulement purgé cinq ans de leur peine ... En 2003, Nestor Kirchner a annulé ces lois et les poursuites ont put être relancées.

 

 

http://fannyhoyos.files.wordpress.com/2010/03/el-secreto-de-sus-ojos-con-ricardo-darin.jpg

 

 

  Si l'on "feuillette" le film on ne trouvera pas beaucoup d'images attrayantes, car il est  beaucoup filmé en intérieurs, pour une bonne part dans les bureaux de l'administration et malheureusement on ne visite pas vraiment Buenos Aires, donc graphiquement ce n'est pas fou-fou. Par contre, il est parsemé de temps forts visuels ou scénaristiques : notamment un plan-séquence très impressionnant, et une scène mortifère (celle du gars qui entre dans l'ascenseur ...), mais aussi une preuve d'amitié et de sacrifice, un final qui laisse sans voix -et qui fait encore mieux tout comprendre en donnant une profondeur supplémentaire au film.

 

  Le réalisateur, Juan José Campanella, a enfin récolté l'oscar du meilleur film étranger en mars 2009, prix qui était attendu fermement par les argentins :p avec son précédent film, "El Hijo de la Novia", film que je n'ai pas vu, mais qui a l'air de reprendre les mêmes recettes, cette fois sur le thème d'alzeimer.

  Dernière remarque : ce film est tiré d'un livre ... évidemment, aurais-je envie de dire ;) un livre de Eduardo Sacheri, jeune écrivain argentin né en 1967 qui a écrit "La pregunta de sus ojos" en 2005 et compte 4 ou 5 romans à son actif.

 

 

 

Maiiis ... où le voir ? Ici :

 

Le télécharger en torrent (ici le fichier torrent)

ou

Le télécharger avec des liens rapidshare (aucun logiciel n'est nécessaire)

ou le louer ou l'acheter ...


 

  Les connaisseurs de l'espagnol remarqueront l'accent argentin : "jo" au lieu de "yo", "cajé" pour "calle"; des insultes amicales fréquentes genre "tchê, boludo" (qui serait couillon, ou connard ? le "tchê" étant gaucho !) ou "maricón". Beaucoup de ce vocabulaire n'existe pas en castillan car il vient du lunfardo, argot associé au tango.

  et surtout le "vos" qui remplace le "tu" : vos sos = (fr) tu es; vos tenés = (es) tu tienes : diphtongue absente, ajout de l'accent. cf wiki

 

Liens connexes :


Le film sur l'Internet Movie Data-Base

Si vous avez peur de télécharger à cause de la loi liberticide Hadopi, qui met en place un filtrage du net, vous pouvez utiliser rapidshare et consorts sans pb.

Le livre Pouvoir et Disparition : les camps de concentration en Argentine de Pilar Carveiro aux éditions La Fabrique.

Dictateur argentin condamné à 25 ans de prison : article sur lemonde.fr

Pour un autre film brésilien : voir Tropa de Elite !

Gros dossier en ligne sur la dictature sur massviolence.org

 

A plus pour un tour à Rio !

Partager cet article

Published by portovince - dans ciné
commenter cet article

commentaires

thebestSistEver 08/11/2010 08:55



Trop cool ton blog mon vince :)


genre tu mets les liens et tout ! la classe !!!! :)


 



vince 09/11/2010 02:21



Oh ça va, insérer des liens c'est facile, le plus dur c'est de cliquer dessus ;)


 



Présentation

  • : longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • : Ici, je veux moins donner des nouvelles que présenter les choses que je connais de Porto Alegre et du Brésil (edit : ça y est, j'y ai vécu pendant un an). Photos, films incontournables, politique, musique, etc :) N'oubliez pas que vous abonner au flux rss est pratique.
  • Contact

Recherche

Censure du net


http://www.laquadrature.net/files/loppsi_150px.png