Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 03:19

Il a neigé ! Où suis-je ? Toujours à Porto Alegre. Il a neigé dans l'intérieur de l'état pendant environ 40 minutes. Ça a fait plaisir aux journaux (zero hora). La preuve qu'il fait froid. Il fait vraiment froid, et c'est même pire qu'en France, car ici je suis peu équipé, naturellement, et les maisons elles mêmes ne le sont pas. Nous n'avons pas de chauffage, les vitres à deux battants laissent 2 cm de jour -hier soir j'avais même du vent dans ma chambre, du coup ! Le vent et la pluie couchent des arbres au sol et coupent des foyers en électricité (zero hora). La douche est chauffée par une résistance électrique logée dans sa tête. Par conséquent on se chauffe au chimarrão, et mon thermos est mon meilleur ami. Le temps est également maussade puisque l'on est en hiver. Donc il n'y a pas trop d'avantages à être en hiver. En France, nous avons le plaisir du chauffage, de la cheminée, des paysages déprimants (ça forge le caractère), des soirées en famille serrés autour de l'âtre, de la montagne, des jeux en bois du marché de Noël, etc; ici c'est la même chose en plus froid, avec l'avantage qu'il ne fasse pas chaud.

A l'inverse, la France n'est pas préparée pour les fortes chaleurs ... n'est-ce pas ?!

 

CourrierInternational a rapidement annoncé la découverte d'une nouvelle tribu d'indiens en Amazonie. Pourtant, je croyais que c'était une fable, qu'il était acquis depuis la fin des années 80, que de tribus inconnues il n'en existe plus. Illustration avec un exemple de 2008.

 

Au Brésil, les armes font aussi la loi. Depuis un mois, 6 personnes ont été abattues par armes à feu, parce qu'elles s'opposaient au traffic du bois précieux et au déboisement illégal (détails en fçais et en pt). Entre 1985 et 2011, 1 855 personnes ont été abattues pour cause de litiges agraires. Et la chambre des députés a adopté le 24 mai un projet de loi qui assouplit la protection de l'Amazonie (CI). C'est beau les lobbys et la corruption (détails de la loi sur un site d'ONGs) (il a quand même été demandé aux députés de voter un texte qu'ils n'avaient pas vu !).

 

Nous allons quand même au nord du Brésil pour quelque chose de plus gai, pour faire la fête. Le 24 juin, c'était la fête de São João (la fête de la Saint-Jean), ou festa Junina (qui vient de joanina, de São João).

Nous les étudiants étrangers avons été invités à une fête organisée par la Relinter, le bureau des relations internationales de l'université (ufrgs). C'est un chouette bureau, car du moment où les jeunes employés & stagiaires organisent quelque chose c'est bien (ils ne sont pas obligés même si c'est leur boulot). Mais ils n'arrivent pas à la cheville de ce que j'ai connu à Grenoble :D À grenoble j'aimais beaucoup qu'il y ait un grand campus qui rassemble beaucoup de monde, et un espace de vie géré par et pour les étudiants qui fait office de centre de rassemblement, pour les étudiants de tous horizons. Cela permet d'abriter un essaim d'associations diverses et variées, de créer de la rencontre et du mélange. Porto Alegre est une ville beaucoup plus grande, les 3 campus principaux sont éloignés, et il n'y a pas vraiment de lieu de brassage. A Grenoble il y a une association d'étudiant(e)s tournée vers l'accueil des étudiants étrangers1, qui propose des programmes bien cools (le parrainage, le tandem pour pratiquer une langue) et organise beaucoup d'activités, comme des week-ends à la montagne. J'aurais adoré partir en week-end avec un groupe varié d'ici, mais ils ne proposent pas encore cela. Je leur ai dit et ils ont aimé l'idée, alors qui sait ! Mais le problème est qu'ici il existe très peu d'associations, ça c'est vraiment une spécificité française (enfin, je ne connais pas tous les pays non plus). Eux, ils font leur boulot, aucun étudiant volontaire ne fait partie de la relinter, et aucun étudiant n'est bénévole, mais je suis sûr qu'ils adoreraient, tout le monde ayant à y gagner.

Donc, la fête (bonjour, t'es de Paris ? non ? ooooh).

wikipédia :

 La fête de la Saint-Jean d'été, traditionnellement accompagnée de
grands feux, est la fête de Jean le Baptiste. Elle a lieu le 24 juin.

Elle est proche de la date symbolique du solstice d'été dans
l'hémisphère nord, qui a lieu le plus fréquemment le 21 juin,
exceptionnellement le 19 juin (prochaine occurrence en 2488), rarement
le 20 juin (occurrences proches en 1896, 2008 & 2012) et le 22 juin
(occurrences proches en 1975, au début du XXIIIe siècle puis en
2302). La nuit est encore très courte, et de ce fait plus propice à
une fête durant jusqu'au matin.

Le solstice d'été a été fêté de tous temps. La fête de la Saint-Jean
reprend donc des traditions pré-chrétiennes.

C'est donc un fête païenne. Elle a été introduite au Brésil par les portugais et est fêtée dans tout le pays, mais surtout au nord-est.

wikipédia (en)

 As Northeastern Brazil is largely arid or semi-arid these popular
festivals not only coincide with the end of the rainy seasons of most
states in the northeast but they also provide the people with an
opportunity to give thanks to Saint John for the rain. They also
celebrate rural life and feature typical clothing, food, dance
(particularly quadrilha, which is similar to square dancing). Like
Midsummer and Saint John's Day in Portugal and Scandinavian countries,
São João celebrates marital union. The "quadrilha" features couple
formations around a mock wedding whose bride and groom are the central
attraction of the dancing.

wikipédia (pt)

 O local onde ocorre a maioria dos festejos juninos é chamado de
arraial, um largo espaço ao ar livre cercado ou não e onde barracas
são erguidas unicamente para o evento, ou um galpão já existente com
dependências já construídas e adaptadas para a festa. Geralmente o
arraial é decorado com bandeirinhas de papel colorido, balões e palha
de coqueiro ou bambu. Nos arraiais acontecem as quadrilhas, os forrós,
leilões, bingos e os casamentos matutos.

Un arraial

marcelap.png

 

crédit : marcelap sur flickr

 

Du coup je propose un documentaire (imdb) qui n'explique pas la fête mais montre de belles images du nord-est du Brésil. Il n'est pas sous-titré mais j'ai écrit rapidement quelques bribes de dialogues pour pratiquer votre portugais (n'hésitez pas à compléter), et puis le plus important sont les images et la musique de Gil Gilberto et de ses comparses.

1 parte 1

  • Viva São João ! (bis)
  • essa tradição é muito antigua, vem de povos bárbaros, da europa, synchrétisée avec le christianisme,
  • (le prêtre) São João é anunciado do caminho do senhor porque quando ele foi batizado o pessoal achava que era ele que era o Cristo Jesus; mas ele dizia "eu não sou o Cristo" "Você é omicias" "eu não sou omicias, eu sou aquele que clamas a voz nos desertos (±), preparo eu o caminho do senhor como esta escrito no profeto ensaias"

2 parte 2

  • quem faz a festa de São João é nos de arroz
  • … é o melhor tempo pra seculer pra plantação, a gente planta meio de março, dia 25, dia 19 de março, pra tirar agora na formilha (?); milho [> maïs], feijão [haricot noir], mandioca [manioc]  no  dia 19 de  março ...  se não
      tiver (futur du subjonctif) nada do milho ... laranjas, não tem alegria pra  São  João ...   se tudo  o  tempo fosse  assim, a  gente andava  bem  alegre, pegava muito mais dinheiro, eheh.
  • então a festa é assim, uma festa acolhadora, com essa relação bem profundo do homem com a natureza, sua gratidão profunda, pela colheta, pela sapra, pelo alimento, pela provisão, das coisas que ele necesita; e a música no Brasil, a música junina no Brasil, acabou virando a coisa maravilhosa, especialmente depois de Luiz Gonzaga
  • (au concert) "Bahia … eu vou mostrar pra você … e quem quizer aprender (futur du subjonctif !)…
  • por isso posso dizer com muito satisfação eu sou Baião
  • (bus) ah que saudade que eu tenho … há 10 anos que não veio aqui
  • 3 parte 3

     

    e daí em diante, y'en a 9.

    4 Louiz Gonzaga évoqué plus haut :

    “Quando eu vim do sertão, seu môço, do meu Bodocó

    A malota era um saco e o cadeado era um nó

    Só trazia a coragem e a cara

    Viajando num pau-de-arara

    Eu penei, mas aqui cheguei

    Trouxe um triângulo, no matolão

    Trouxe um gonguê, no matolão

    Trouxe um zabumba dentro do matolão

    Xóte, maracatu e baião

    Tudo isso eu trouxe no meu matolão.”

    Pau de Arara, Gonzaga

     

    Et voilà :)
    http://catalogodasartes.com.br/Upload/@Obras/Thiago%20Ferreira%20Melo%5CLeil%C3%A3o%20de%20Natal%20-%20dezembro%20de%202007%20-%20item%200250.jpg
    Heitor dos Prazeres, festa de São João no interior (1955)
  • ps : des amies m'ont donné un avantage de l'hiver : le vin. En été il est bien trop chaud, mais en hiver il réfauche jusqu'au bout des pieds^^

    Footnotes:

    1 IntEGre

Partager cet article

Published by portovince
commenter cet article

commentaires

Chris 09/07/2011 10:32



Bom dia ! Gostei muitooooo, é OTIMO !


Bonjour ! C'est super !


J'ai beaucoup aimé vous lire et regarder les vidéos


Até mais ! A bientôt !


sur Brésil over-blog ! ou facebook Chris



vince 09/07/2011 23:50



Valeu, merci pour les encouragements (de qlq'un que je ne connais pas \o/ )


et si je peux me permettre, j'aimerais beaucoup des liens pour écouter la musique des artistes que vous chroniquez sur votre blog :D


Bien à vous,


vincent



Présentation

  • : longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • : Ici, je veux moins donner des nouvelles que présenter les choses que je connais de Porto Alegre et du Brésil (edit : ça y est, j'y ai vécu pendant un an). Photos, films incontournables, politique, musique, etc :) N'oubliez pas que vous abonner au flux rss est pratique.
  • Contact

Recherche

Censure du net


http://www.laquadrature.net/files/loppsi_150px.png