Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 20:30

 

Avant de partir loin, commencer par explorer autour de chez soi n'est pas une mauvaise idée … cependant je suis allé, dès le début de mon séjour, à Canella et Gramado, deux villes """allemandes""" et "reines du chocolat", au nord de l'état. En demandant à droite et à gauche, tous les brésilien-nes me répondaient qu'à n'en pas douter, c'étaient deux villes incroyables. Je ne savais pas filtrer ce qu'ils disent à l'époque, donc avec mon ami (allemand …) on avait été sacrément déçus, d'autant plus que le groupe de notre mini-bus donnait priorité aux galeries marchandes sur le parc avec cascades. Par la suite on a vite situé que le Rio Grande do Sul n'a pas grand chose à offrir aux touristes. Cependant, j'ai découvert avant les vacances le seul guide de voyage sur cet état, qui permet -enfin- d'avoir une vue d'ensemble, et tout de même un peu l'eau à la bouche.

 

http://www.livrariascuritiba.com.br/Imagens%5CLivros%5CNormal%5CLV269663_N.jpg

 

ce guide c'est sincèrement beaucoup de blabla pour pas grand chose, mais il est indispensable à l'étudiant de passage, pour la vision qu'il offre de l'état, et les 70 pages sur la culture gaúcha

 

 

L'eau à la bouche, car Porto Alegre me fatigue en ce moment, et j'ai drôlement envie de m'éclipser et prendre l'air, au CALME. Ces sentiments ne sont pas nouveaux, mais ils sont exacerbés depuis le retour des vacances, où j'aspire à me poser un peu.

Nous étions cinq et voulions louer une voiture pour aller voir les canyons de Fortaleza et Itambezinho, qui marquent la frontière avec l'état de Santa Catarina, voir au passage les cascades de Maquiné, déambuler dans la campagne (la serra) et voir la plage de Torres, réputée magnifique et la seule valable du Rio Grande do Sul. Cerise sur le gâteau, on y verrai un festival de montgolfières.

 

http://www.belasantacatarina.com.br/images/images/Foto23.JPG

http://1.bp.blogspot.com/_6PghNRwUUow/TBa0q9cNcBI/AAAAAAAAACI/ztop9evZubM/s1600/fortaleza_3.JPG

 

Maciel, notre ami brésilien, nous a incroyablement surpris, car quand nous avons établi que nous partirions en week-end, Maciel nous a re-contacté et a pris les devants de l'organisation (nom de dieu, Maciel est pourtant brésilien ! ) Je dis ça, car typiquement, les brésiliens sont chaleureux, très sympas au premier contact, donc après une soirée très sympa, dans mon cas souvent limitée à une conversation basique étranger-brésilien, on échange les contacts et eux prévoient déjà la prochaine, t'invitent chez eux, promettent de se revoir le week-end qui arrive parce que tu es "muito legal", etc, mais ce ne sont que des paroles de politesse. Le jour suivant, c'est passé, c'est oublié, ils passent à autre chose. Ils avouent que quand effectivement la personne passe chez eux ils sont très surpris ! Plusieurs fois j'ai écrit en proposant quelque chose de concret et en donnant mes disponibilités, mais lettre morte … en tant qu'étranger qui ne sait pas cela et qui attend un max de rencontrer des gens, la surprise est encore plus frustrante.

Notons que j'ai vu la différence de comportement avec Rio, où les gens le soir dans la rue sont encore plus ouverts (là-bas la fête est même dans la rue), mais j'imagine que la contrepartie est encore plus marquée. Et tous les gens de São Paulo et de Rio que j'ai croisé sont frappés par la fermeture des gaúchos, par la difficulté de s'insérer dans un groupe, et ils trouvent la ville jolie et agréable … alors qu'est-ce que ça doit être São Paulo, sans rire 

 

Mais Maciel nous a aidé. On a trouvé une voiture, mais avons reporté la sortie à cause de la pluie qui se promettait torrentielle. Le week-end suivant c'était pascoa (pâques), avec jeudi et vendredi de fériés, beleza :) Ainsi on pouvait partir trois jours. Malheureusement dès le lundi toutes les voitures étaient louées. Nous nous sommes donc rabattus sur une sortie à Torres, et on a filé acheter les billets. Il faut aller à la gare pour les acheter, car il n'existe pas de site internet ni d'agence sncf de quartier, il faut trouver comment traverser la 2x2 voies pour arriver à la gare, puis après avoir fait la queue une fois il faut trouver une banque pour retirer de l'argent car seul le liquide est accepté au guichet puis refaire la queue. D'une manière générale, tout est toujours un peu plus compliqué que prévu ici … qu'il s'agisse du traffic routier (ces enfoirés ne s'arrêtent pas quand je tente de traverser la rue en m'imposant) (un ami francophile m'a dit : les brésiliens sont sympathiques mais pas éduqués, les français sont bien éduqués mais ne sont pas sympathiques), du bus (encore une fois :D ), des billets de bus à aller chercher au point de vente par inexistence de site internet ou agence locale (on avait même fini à l'aéroport pour acheter nos billets pour Rio, car par internet c'était vraiment "um pé no saco"), des activités culturelles pas faciles à dénicher, etc … certes je ne suis pas d'ici donc c'est plus difficile, mais nous trouvons vraiment difficile d'être au courant des (quelques) activités culturelles qui sévissent dans la ville, nous espagnols, allemands et français habitués à beaucoup de facilités …

 

 

ces photos sont du centre-ville, où je vais rarement parce que je n'en ai pas besoin, donc il serait temps que je vous montre des photos des autres quartiers. Mes précédentes photos du centre-ville ici.

 

Notre programme du week-end a donc été revu à la baisse (c'est un euphémisme), caracole, foot, (brésiliens très faciles à battre vu qu'ils veulent improviser en attaque et ne laissent aucune défense et ne faisaient même aucune passe en retrait, ahah), chimarrão, etc; mais maintenant on comprend mieux les brésiliens qui s'échappent le temps d'un week-end et dans une ville qu'ils trouvent magnifique. (un mystère restant entier à mes yeux est leur happiness sambaesque qui ne faiblit pas)

 

 

 

Et nous n'avons vu aucune montgolfière, mais ça ne nous a plus surpris !

 

Infos pratiques :

Porto Alegre - Torres : beaucoup de sorties par jour, R$30-35 l'aller. seul le liquide est accepté au guichet de la rodoviaria

guides O Viajante (le guide sur l'Amérique du Sud est par contre très bien)

incroyable mais vrai, le plus simple pour trouver une agence de location de voitures est d'ouvrir l'annuaire et d'appeler.

 

Râleries pour apprécier un week-end à Torres

Partager cet article

Published by portovince
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • longue-vue vers Porto Alegre et ses horizons
  • : Ici, je veux moins donner des nouvelles que présenter les choses que je connais de Porto Alegre et du Brésil (edit : ça y est, j'y ai vécu pendant un an). Photos, films incontournables, politique, musique, etc :) N'oubliez pas que vous abonner au flux rss est pratique.
  • Contact

Recherche

Censure du net


http://www.laquadrature.net/files/loppsi_150px.png